Luna n’a pas faim

Luna est une petite fille très sensible. A 8ans elle a déjà une longue histoire.

J’ai pas très bien choisi l’homme avec qui la fabriquer. J’étais au tout début de mon Bac pro (22 ans tout de même). Sa première année, elle a été plus souvent avec ma maman qu’avec nous. Je partais 2×5 jours en internat et son père ne gérait rien pendant ce temps là.

Ensuite, j’ai eu mon diplôme et j’ai changé d’établissement pour 2 ans. 1 semaine sur 2 plus près de chez moi mais absente de 7h30 à 18h30 chaque jours. C’est a la fin de ces 2ans que je me suis séparée de son père.

Elle est entrée à l’école avec moi et le Chéri. On pensait que ça allait puisqu’elle avait assez bien pris la séparation et c’était vite faite au rythme d’un week-end sur 2.

Sauf que là-bas ça n’allait pas vraiment. Avant ses 3 ans, elle savait téléphoner à la voisine pour qu’elle vienne s’occuper d’elle, appeler (et ouvrir l’interphone et l’appartement pour) les pompiers quand son père se bloquait le dos, appeler sa mamie quand elle avait faim…

Et puis il est mort.

Elle avait l’air d’aller bien mais nous avons été chez plusieurs psy pour en discuter. Elle a l’air d’aller bien mais je pense que dedans ça ne va pas.

Elle se renferme dans un univers gothique, une imagerie morbide.
Elle a tenté de se priver de nourriture.

Elle n’aime pas grand chose et c’est compliqué. Son frère ne jure que par les légumes et les fruits, elle ne jure que par les pâtes, la purée et les sucreries. Mon chéri aime tout et moi, je dois gérer les repas.

Quand j’ai envie de sushi, personne n’aime.
Quand j’ai envie de tartiflette, personne n’aime.
Quand je fait une pizza il faut qu’il n’y ai pas d’oignons, de bouts verts, de poivrons,  d’ails… en bref, de la pâte, du jambon, de la sauce tomate, du gruyère.

On a réussi a lui faire goutter les olives noires (et elle aime ça) mais on a perdu l’houmouss.

Suite a un grand ras-le-bol de notre part, j’ai fait beaucoup de repas « viande-légumes » avec une variante « fromage-jambon ». Du coup, elle n’a mangé que des petits bouts par-ci par-là. Et je ne l’ai pas vu.

Quand je m’en suis rendue compte, j’avais une fille endormie, ramolie, lente.
On a essayé de refaire les plats qu’elle aime mais elle ne voulait plus manger. Elle n’avait pas faim, jamais.
Ca a duré 1 mois de galère et d’engueulades a cause de son alimentation.
On l’a emmené à l’hôpital, un jour de palitude extrême (et après qu’elle m’ait vomi sur les pieds la bouchée que je l’ai forcé à avaler),  et ils ont dit qu’elle avait la gastro.

Capture d’écran 2016-03-23 à 13.54.46

Un diner sans avoir mangé à midi.

On l’a forcé à manger des sucettes et l’appétit a commencé a revenir. Elle voulait pas trop manger quand même alors on a menacé de perfusion, de séjours prolongé à l’hôpital, de médicaments…

Et elle mange !! \o/

On verra combien de temps ça dure mais on pourra en parler en juin avec la psy qui nous recevra.

 

One Comment

Laisser un commentaire